Depuis les premiers pas de la construction européenne jusqu’à aujourd’hui, en passant par Maastricht, l’Acte unique ou le Non au référendum
de 2005, les communistes se sont toujours opposé·e·s à la mainmise des intérêts du capital sur la construction européenne, rendue possible par les dirigeants politiques libéraux.
Nous alertions alors sur les risques de la crise économique, sociale, écologique, politique et même civilisationnelle vers laquelle cette conception nous menait.
Emmanuel Macron défend toujours cette même orientation libérale en France et participe largement à pousser l’Union européenne vers plus d’intégration libérale et militaire, sous couvert de « modernité » et de « refondation ».

Cette politique a échoué depuis longtemps et ne peut répondre aux défis de coopération, de paix et de préservation de l’écosystème.

Nous voulons l’Europe de l’humain d’abord, non de la finance. Nous voulons une France libre dans une Europe solidaire.

Pour en débattre ensemble, nous vous donnons rendez-vous le jeudi 12 juillet à 19h30, au local des communistes de Villejuif 21, rue Jean Jaurès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website