Ensemble, écrivons un projet d’avenir pour l’école à Villejuif

« Ecole en danger ». L’expression est bien adaptée à la situation en cette fin d’année scolaire.
Promotion du privé et du payant, record du nombre de fermetures de classes, discrédit des enseignants et de la pédagogie, remise en cause de la maternelle, le ministre Blanquer, ex-conseiller de Sarkozy, cogne.
A Villejuif, hélas, les élus de la majorité ne protègent pas les écoles de ces mauvais coups. Pire, ils les accompagnent, voire les précèdent :

– quand le maire décide avec sa majorité d’un cadeau de plusieurs millions au diocèse afin qu’il construise un lycée privé,
– quand il supprime la subvention municipale de 200 € à l’association des parents d’élèves,
– quand il ressort le dossier de l’école maternelle Karl-Marx en réduisant son secteur géographique afin de faire fermer une classe et à terme l’école toute entière,
– quand il se vante d’avoir rencontré la directrice académique des services de l’éducation nationale et sort de l’entretien…. avec deux nouvelles fermetures de classe en plus en maternelle ( soit 9 en tout, du jamais vu !),
– quand il interdit aux parents d’accéder aux écoles après la classe pour se réunir et s’organiser.

C’est clair, c’est bien le choix de s’attaquer à l’enseignement public dans la foulée du ministre, que fait le maire de Villejuif.
Nous dénonçons et combattons sous toutes les formes cette conception qui va faire reculer l’école de l’égalité et de la réussite pour tous.
Nous avons aussi fait le choix, moins de deux ans avant les prochaines élections municipales, de mettre à disposition des habitants, les moyens d’écrire et de construire un projet pour Villejuif. En ce qui concerne l’éducation un groupe composé de parents, d’étudiants, de professeurs, d’agents territoriaux qui travaillent dans ce secteur, et ouvert à toutes et tous a commencé le travail. Il a déjà prévu une série de rencontres, dont la première a eu lieu le 13 juin dernier, sur le thème de la carte scolaire (question d’actualité) et du rôle qu’elle pourrait jouer si elle était gérée démocratiquement pour contribuer à construire une école de l’égalité. Les autres thèmes déjà prévus pour la rentrée sont la démocratie, le rôle des élus et la place des parents dans l’école, la question de la gratuité, les rythmes scolaires et la pause méridienne, la restauration scolaire et sa dimension éducative,….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website