Comment assurer la sécurité avec toujours moins de police ?

À lire la une du Parisien du Val de Marne du 22 mars ( «La police va redéployer ses moyens »), on pouvait espérer une bonne nouvelle ! Mais, malheureusement, aucune ouverture de commissariat n’est envisagée et encore moins sur notre ville, qui compte pourtant plus de 60 000 habitants. Pire encore, le projet de reconfiguration entraînerait la fermeture de huit commissariats sur les dix-sept que compte le Val de Marne.
En fait, ce projet promet de faire « mieux » avec moins. Qui peut croire à un tel tour de passe-passe alors que les effectifs dans les commissariats sont déjà insuffisants avec un manque de proximité et une dégradation notable des relations police-population ? Ce projet ne peut que renforcer le manque d’efficacité et continuer à dégrader les conditions de travail des policiers et la façon dont ils mènent leur mission de service public. Et ce n’est pas la mise en place de la police municipale, il y a plus d’un an, qui peut compenser ces insuffisances.
Nous avons besoin de moyens matériels et humains suffisants pour garantir par des actions de proximité la sécurité des biens et des personnes, où qu’ils se trouvent, quartiers pavillonnaires comme cités populaires, dans le respect des droits de l’Homme. Contrairement à ce qu’on nous répète, les moyens existent notamment pour un commissariat à Villejuif, mais aussi pour déployer un ensemble de solutions diverses et très concrètes. Il faut certes de la répression, mais il faut aussi de l’éducation, de la prévention, de l’animation, de la consultation et concertation avec les habitants, et des services publics de proximité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website