DOSSIER PLUS / 4.peut-il de répondre aux besoins de logements

Le maire se targue d’être l’un des « tous premiers bâtisseurs de France », avec pas moins de 6 000 logements d’ores et déjà programmés jusqu’en 2024. Mais hélas  il  ne bâtit  pas  aujourd’hui pour tout le monde, et ce sera encore plus vrai demain !
Cela se vérifie déjà avec les premiers permis de construire autorisés depuis avril 2014, et cela s’annonce encore plus discriminatoire demain avec ce nouveau PLU. Regardez les pubs qui déferlent sur la ville pour les constructions actuelles : c’est du 6 000 € au m² ! Et déjà il faut compter 1 200 € et plus par mois pour un petit F3 dans le privé.
Pas question de satisfaire les besoins exprimés par les quelque 5 000 demandeurs d’un logement social dans notre ville. Et encore moins de garantir à l’avenir le droit à cet habitat,  pourtant plus que jamais nécessaire. Le Préfet a d’ailleurs émis des réserves sur ce point en appelant le maire à respecter les obligations de la Ville vis-a-vis de l’État et du Plan Local de Habitat contractualisé avec l’intercommunalité.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website