élus mobilisés pour favoriser l’emploi

Quand Pierre Garzon, votre conseiller départemental et les élus communistes montent en première ligne… pour favoriser les créations d’emplois

Parmi les 29 membres du conseil d’administration du Syndicat des transports d’Île-de-France (STIF), il n’y a que trois élus communistes-Front de Gauche, dont Pierre Garzon, conseiller départemental de Villejuif. Pourtant, grâce à leur action tenace en faveur des intérêts des usagers et des salariés, ils viennent d’obtenir de cette instance deux décisions favorables pour l’emploi et les conditions de transports. Deux décisions à contre-courant de ce qu’imposent trop souvent l’austérité et le libéralisme ambiants.
La première, concrétisant en partie la lutte des personnels et des syndicats de la Régie pour l’amélioration des conditions de travail, les revendications d’associations d’usagers pour une offre améliorée du service d’autobus, est l’intégration dans le contrat STIF/RATP 2016-2020 de 610 créations d’emplois, dont 250 postes supplémentaires de machinistes et 100 postes d’agents d’accompagnement pour le réseau Noctilien.
La seconde demande à la RATP d’engager dès le début 2016 la rénovation du matériel roulant MF77 des lignes de métro 7 et 8, matériel qui date de 1980 et doit rester en service jusqu’en 2030. « Une mesure non seulement nécessaire pour le confort et la sécurité des usagers, souligne Pierre Garzon, mais encore vitale pour l’emploi des 320 salariés des Ateliers ferroviaires de Construction du Centre (ACC), entreprise implantée à Clermont-Ferrand, aujourd’hui menacée de liquidation judiciaire faute de commandes suffisantes alors qu’elle est la seule en France à posséder le savoir-faire indispensable pour la rénovation des rames de métro et de tram. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website