Halte au massacre en Palestine !

112 mor4ts dont 13 enfants de moins de 18 ans et 13 190 blessés dont 2 096 enfants et 1 029 femmes. Voilà le triste bilan de la politique de Netanyahou au lendemain du 16 mai en Palestine occupée. La volonté du régime israélien a été de punir les manifestations des palestiniens lors de l’anniversaire d’une tragédie pour le peuple palestinien : la Nakba ou grande catastrophe.
C’était aussi le 14 mai que Trump avait choisi pour transférer l’ambassade américaine à Jérusalem, entérinant la violation du droit international et l’impunité de l’État d’Israël.
Le Parti Communiste Français a vivement protesté et s’est associé aux associations progressistes (dont L’Association France-Palestine Solidarité) pour dire: «  Non à la visite en France de Benyamin Netanyahou, criminel de guerre ! D’autant plus que la date du 5 juin choisie pour sa venue était hautement symolique. C’était, en effet, l’anniversaire du déclenchement par Israël de la « guerre des 6 jours », conduisant à l’occupation de nouveaux territoires par la force et une nouvelle catastrophe, la Naksa. En l’accueillant, Emmanuel Macron a préféré l’encouragement à ce qu’Israel poursuive ses crimes.
Nous ne pouvons qu’approuver la déclaration de Leila Shahid, ancienne ambassadrice de la Palestine en France et auprès de l’Union Européenne, qui a déclaré : « Faut-il sanctionner et boycotter Israël ? Pourquoi la Russie est-elle sanctionnée lorsqu’elle annexe la Crimée mais pas Israël qui annexe Jérusalem ? Pourquoi les boycott contre Cuba, la Libye, le Congo, contre l’apartheid et pas contre Israël ? Le mouvement Boycott-désinvestissement-sanctions (BDS) ne doit pas être simplement le fait de citoyens courageux dans le monde, il doit être appliqué aussi par les États. C’est une arme non violente. Nous ne demandons pas que vous bombardiez Israël. Nous exigeons que vous appliquiez ce que le droit impose : des sanctions économiques, politiques, diplomatiques et le boycott de tout ce qui a à voir de près ou de loin avec cette politique d’occupation et ces crimes de guerre.»

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website