HALTE AUX EXPULSIONS ! LE LOGEMENT N’EST PAS UN LUXE, C’EST UN DROIT

C’est la semaine prochaine, à partir du 1er avril que les expulsions vont reprendre et mettre à la rue de nombreuses familles. Sauf si le réseau de solidarité les prévient et les empêche. Cette mesure inhumaine digne d’un autre millénaire n’a plus lieu d’être.

Cette mesure touche surtout les locataires du privé comme du public, tous mis en difficulté, des plus jeunes privés d’emploi aux plus vieux dont les retraites sont rackettées par les mesures des gouvernements successifs. En dernier lieu avec la diminution de l’APL.  Le prix du logement est trop élevé.   Les accédants à la propriété sont aussi concernés.

Et qu’on ne nous parle pas de tricheurs.

Beaucoup de locataires font les choix difficiles. Le loyer passe en premier. C’est sur le chauffage (44 % de plus qu’il y a 10 ans) qu’on économise le plus.

Personne n’est à l’abri d’un accident de la vie, licenciement ou autre drame qui accélère les difficultés.

Avec des associations de locataires ou de solidarité nous agissons pour les prévenir et les empêcher en engageant les négociations avec le bailleur. A chaque situation des solutions existent à condition que tous les partenaires s’impliquent..

La lettre de l’huissier fait mal au locataire concerné. Il est pourtant indispensable en amont de faire connaître sa situation, même si c’est difficile d’en parler

Cette année encore, on ne pourra pas compter sur les élus de la majorité municipale (les adjoints au maire qui reçoivent les habitants en mairie). Ce n’est pas leur problème. Ils préfèrent brader la ville aux groupes immobiliers qui construisent des logements inaccessibles pour beaucoup de Villejuifois.

Le maire de droite pas respecté la décision prise par le conseil municipal de mettre en place un dispositif pour  prévenir les expulsions dans la ville.

Par contre avec vos conseillers départementaux et municipaux communistes et la solidarité de l’entourage nous pouvons empêcher des expulsions, nous  en avons l’expérience.

 

Outre l’arrêt immédiat des expulsions, il faut obtenir que l’Etat :

– développe « l’aide à la pierre » qui permettrait  la construction de logements moins chers au rythme de 200 000 par an.

– crée un véritable service public du logement qui aurait entre autres missions l’encadrement des loyers.

– crée pour gérer cela un pôle public financier pour la construction de logements sociaux.

Telles sont les propositions du Parti communiste français.                                                                                                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website