PLAN D’URGENCE POUR LE LOGEMENT ET CONTRE LA SPÉCULATION IMMOBILIÈRE

Les conditions de logement se dégradent. Le logement doit devenir un droit et une priorité nationale. je veux que soient abroger toutes les aides fiscales au logement spéculatif privé. Le logement locatif social doit être reconnu comme le logement universel accessible à tous. Il faut vite engager engager un plan d’urgence national pluriannuel de construction de 200 000 logements publics sociaux par an pendant cinq ans comprenant un volet spécifique de logements étudiants et pour les jeunes.

Il faut interdire les expulsions locatives de toute personne et famille en difficulté économique et sociale et garantir à chacun le droit au maintien dans son logement, par la mise en œuvre d’une sécurité locative mutualisée et la création d’un service public dédié.

Ce service public se déclinerait en quatre volets :

  • un pôle public financier, appuyé sur la Caisse des dépôts et consignations, pour financer le logement social.
  • un pôle public de la construction pour casser le monopole des majors du BTP et permettre l’abaissement des loyers et des charges.
  • une agence nationale foncière et décentralisée au niveau des régions, dotée de fonds d’intervention importants, pour lutter contre la spéculation du sol par une maîtrise publique des sols via des baux emphytéotiques et pour inciter à la construction de logements sociaux dans toutes les communes.
  • des outils publics ou à vocation publique dont la mission serait de mettre en œuvre localement le droit au logement avec une gestion démocratisée, consolidée par une représentation renforcée et majoritaire des élus locaux, des représentants des salariés, des associations et des usagers bénéficiant de nouveaux droits de décision et de contrôle.

131202_affiche_32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website