Macron retire le pain de la bouche des retraités et des fonctionnaires

C’est Le sujet de conversation de cet hiver. La hausse de la CSG (Contribution Sociale Généralisée) pour « redonner du pouvoir d’achat aux salariés du privé et aux indépendants ». Alors que les pensions sont bloquées depuis plusieurs années, l’augmentation de la CSG fait perdre, par exemple, 27,50€ par mois a un retraité qui percevait une pension nette mensuelle de 1 500€ en 2017. Malgré les promesses de la majorité, certains retraités percevant moins de 1200€ mensuels sont touchés.
Les fonctionnaires sont aussi les grands perdants. Afin de compenser la hausse de la CSG des salariés du public, le gouvernement a prévu de créer une indemnité compensatrice dégressive dans le temps et donc entrainant à terme, une perte de pouvoir d’achat. Mais, d’ores et déjà, certains fonctionnaires ont vu baisser leur salaire net en janvier car celle-ci n’avait pas encore été mise en place. Ce bug s’est ajouté à la hausse du prix de la mutuelle et des cotisations retraites.
Ce choix a du mal à passer d’autant plus que le gouvernement pointe les retraités et les fonctionnaires comme des privilégiés. Dans le même temps, l’impôt sur la fortune a été enterré et les entreprises du CAC 40 annoncent des nouveaux records de leurs profits pour 2017…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website