NOUVELLE ATTAQUE CONTRE LA BOURSE DU TRAVAIL DE VILLEJUIF TOUS ENSEMBLE, EMPÊCHONS LA FERMETURE !

Au plein coeur de l’été, le Maire de Villejuif vient une nouvelle fois de porter de mauvais coups aux Villejuifois.
Habitué aux méthodes de voyous, celui-ci a utilisé l’absence du conseil municipal et celles des salariés pour exiger l’expulsion de la bourse du travail inaugurée en 1986 à son emplacement actuel par Pierre-Yves Cosnier, Maire de Villejuif.

Les bourses du travail jouent un rôle essentiel depuis plus d’un siècle pour offrir aux travailleurs, aux salariés et artisans la possibilité de se réunir en dehors de la volonté des patrons, des directions en tout genre pour organiser la défense des salariés ou la conquête de nouveaux droits. C’est mauvais coup pour les Villejuifois et le monde du travail.

A l’image du président Macron et de sa majorité godillot qui a profité de l’été pour faire passer en force une série de lois régressives pour les salariés notamment sur le travail, le Maire a donc employé les mêmes méthodes en ayant recours au tribunal en août avec des représentants
syndicaux absents car désinformés.
Des milliers de salariés bénéficient chaque année de l’apport de leurs syndicats (CGT,FSU,FO, SUD, CFDT,
CFTC, etc). Cette nouvelle agression est une façon de diviser les villejuifois,les salariés, le monde du travail.

Chaque semaine, ce sont des dizaines de permanences pour connaître les droits, dénoncer une situation illégale au code du travail, à l’hygiène et à la sécurité. Ce sont des milliers d’heures de formation pour les salariés qui sont dispensées pour ne pas rester seuls face aux avocats
des grands groupes ou administration. Ce sont des centaines de réunion pour défendre le droit à la retraite, la protection sociale, des services publics, etc.
Au moment où l’un des plus gros chantiers d’europe et du monde va traverser Villejuif avec l’arrivée des métros, et où des milliers de travailleurs vont arriver générant potentiellement de la part des grands groupes des abus, il n’est pas anodin de voir M.Le Bohellec s’empresser de vendre à ces mêmes grands groupes ce lieu symbolique.

Les élus communistes s’opposent avec fermeté à ce déni de démocratie et à cette pratique anti-salariale.

En conséquence, les élus communistes :
– exigent la convocation d’un conseil municipal extraordinaire avec l’audition des organisations de salariés.
– interpelleront les élus métropolitains du territoire du Grand Orly Seine Bièvre pour qu’ils émettent un avis.
– appellent les villejuifois à signer la pétition contre sa fermeture disponible auprès des organisations syndicales.
– appellent à participer au rassemblement de soutien le 1er septembre à 12h30 devant la Bourse du travail.

NOUVELLE ATTAQUE CONTRE LA BOURSE DU TRAVAIL DE VILLEJUIF
TOUS ENSEMBLE, EMPÊCHONS LA FERMETURE !

“Nous assistons clairement au combat entre deux visions de la société : d’un côté ceux qui expulsent les syndicats au profit de promoteurs spéculateurs et qui soutiennent les ordonnances de démantèlement du code du travail du gouvernement et de l’autre, les salariés qui se défendent et se structurent pour nos droits, la dignité, notre pouvoir d’achat et des solutions aux maux que toutes et tous nous pouvons rencontrer dans une vie professionnelle.”

Flore Munck et Pierre Garzon, Vos Conseillers départementaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website