Nouvelle tentative de manipulation des locataires de l’OPH de Villejuif !

Dans une lettre adressée aux locataires de l’office public de l’habitat de Villejuif, le Maire Franck Le Bohellec et le président de l’OPH, Elie Yebouet se forcent à un exercice pernicieux pour déguiser les faits sur le devenir de l’Office et tentent de contourner la colère légitime des Villejuifois.


Depuis 2014, les choix municipaux en matière de logement ont fragilisé le logement social, pour lui privilégier une offre de logements inaccessibles pour le plus grand nombre. La municipalité a engagé une course folle à la plus-value, attirant de plus en plus les spéculateurs et les rentiers. Comme en témoigne l’augmentation exponentielle des prix de location et de vente au m² dans la ville. Par ailleurs, l’augmentation de 25%, par rapport à 2014, du nombre de personnes en attente d’un logement social confirme lui aussi la pénurie de logements sociaux à Villejuif.

Quelques exemples suffisent à démasquer l’imposture du Maire de Villejuif.


Comment prendre au sérieux ces élus, lorsqu’ils se vantent de “construire 450 nouveaux logements” dans le cadre du NPNRU Lebon-Lamartine, en omettant de souligner qu’il s’agit de logements destinés à la vente et qui par conséquent ne remplaceront pas les 260 logements sociaux détruits dans ce quartier même ?

Sans scrupules, ils osent défendre que l’équipe municipale aurait soutenu la construction de 667 nouveaux logements sociaux, sans préciser les caractéristiques de ces logements, ceux qui étaient décidés et en cours de construction avant l’arrivée en gestion de la droite, ou encore des chambres d’étudiants considérées comme du logement social.

Au-delà de cette stratégie de communication grotesque au regard du vécu des Villejuifois, les propos hargneux du Maire et de son président de l’OPH font la démonstration de leur volonté d’éviter le débat de fond sur le devenir de l’OPH de Villejuif.

Pour notre part, nous renouvelons notre exigence de démocratie et de transparence !

Personne ne peut décider de l’avenir du patrimoine de l’OPH sans consulter les locataires et les habitants de Villejuif, il s’agit d’un bien commun précieux qui appartient à tous les Villejuifois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website