Politique sécuritaire : UN gaspillage financier

Lorsqu’un chercheur s’intéresse à l’efficacité de la vidéo-surveillance, la sentence est sans appel : ça ne sert presque à rien, mais coûte une fortune ! (1 Laurent Muchielli, « Vous êtes filmés, enquête sur le bluff de la vidéosurveillance »). A Villejuif, on estime à 2,5 millions d’euros par an le coût du couple vidéosurveillance + police municipale.
Alors que les autres services publics de la ville qui permettent de créer du lien social sont sous-financés par rapport aux besoins, dépenser 800 000€ par an dans la vidéo-surveillance est contre-productif. Si la présence humaine d’agents de la ville peut participer du sentiment de sécurité, comment justifier les missions de la police municipale d’accompagnement aux expulsions locatives, ou de chasse aux mendiants ? Proposition révolutionnaire : plutôt que de gaspiller l’argent des Villejuifois pour en chasser les plus précaires, si on l’utilisait pour renforcer la solidarité et le vivre-ensemble ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website