POUR UNE EUROPE DES GENS, PAS CELLE DE L’ARGENT

Nous sommes nombreux à le déplorer, il existe un gouffre entre la société et la représentation politique. Comment accepter plus longtemps que le parlement européen ne compte que 3 ouvriers parmi ses 700 Eurodéputés ?

Avec Ian Brossat, les communistes ont fait le choix de présenter aux suffrages des prochaines Européennes, un arc en ciel de luttes, blouses blanches, gilets jaunes, cols bleus, robes noires et chasubles rouges. Les candidats sont des ouvriers, des employés, des militants du monde syndical et associatif… D’ailleurs, la candidate en 2ème position est une ouvrière qui pourrait être lapremière ouvrière siégeant au parlement européen, si vous le décidez ! Chaque candidat est porteur d’une mobilisation, d’un engagement concret et d’espoirs largement partagés dans notre pays et d’une réelle détermination à faire rentrer dans la vie les propositions politiques de transformation dont ils sont porteurs avec Ian Brossat.

Ces propositions sont à l’image de nos vies et inquiétudes du lendemain, l’expression de nos besoins et exigences, de notre volonté d’en finir avec une construction européenne tout acquise à la loi du marché et de la finance. Elus, ils porterons le besoins de l’emploi, des salaires, des retraites et de la protection sociale et des services publics.

Dès à présent ils affirment la nécessité de prendre la main sur l’argent. Ils proposent que la Banque Centrale Européenne finance l’emploi, les services publics, et la transition écologique dans les conditions avantageuses qu’elle réserve pour le moment aux banques.. Ils proposent de refuser la logique de concurrence entre les salariés et les peuples, en construisant une Europe confédérale respectant la souveraineté des peuples et l’alignement des droits vers le haut, et impulsant une politique de fiscalité qui combatte l’évasion fiscale, et les paradis fiscaux en Europe. Cette conception de l’Europe est aussi une contribution à la paix dans le monde.

Ces orientations, Ian Brossat et ses colistières et colistiers les porteront jusqu’aux élections du 26 mai prochain. Elles sont dès à présent à la disposition de toutes celles et ceux qui aspirent à ce que l’Europe de l’argent cède sa place à l’Europe des gens. Le résultat de ces élections va compter pour l’avenir, en France en Europe et dans le monde. Le 1er mai, lors de la fête du travail, vous pourrez rencontrer les communistes aux points de vente indiqués au verso, pour discuter, vous informer, donner votre point de vue et signer l’appel à voter en guise de soutien à Ian Brossat et l’ensemble de la liste du PCF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website