Sécuriser l’emploi et la formation, oui c’est possible !

L’emploi : tout le monde en parle pour dire que ça ne va pas. Mais chaque fois, les mêmes solutions sont reprises et se traduisent par une nouvelle aggravation de la situation. Les licenciements sont facilités, des milliards d’euros de fonds publics sont gaspillés sans le moindre contrôle. A chaque fois, c’est la catastrophe ! Les entreprises ferment, licencient et délocalisent. L’investissement dans la recherche la formation et les emplois sont délaissés, au prétexte que cela coûte cher.
Les grands actionnaires, les banques et les marchés financiers font des choix sans contrôle public et populaire, qui servent le montant des actions qu’ils vont empocher, et rien d’autre. Ainsi, ce n’est pas le coût du travail mais celui du capital qui tue les entreprises au nom de la rentabilité financière.
En finir avec le chômage et les emplois précaires ? Impossible diront certains, ambitieux diront d’autres. Pour les communistes, c’est possible ! C’est en ce sens qu’un projet de loi de sécurisation de l’emploi et de la Formation a été travaillé par les économistes communistes.
L’emploi doit être conçu comme un levier d’épanouissement des individus au travail et la réponse aux besoins des gens, de la société. Et les nouvelles technologies doivent servir à cela.
Mais pour imposer ces nouveaux choix, il faut que les salariés dans les entreprises et les populations dans les territoires obtiennent des pouvoirs d’interventions et de décisions dans les entreprises et les banques, sur l’utilisation de l’argent pour l’emploi.
C’est pourquoi, les communistes formulent huit grands axes concrets de transformation pour permettre de changer de voie et engager toute l’économie de notre pays dans la construction d’une société où chacun pourrait choisir tout au long de sa vie d’alterner périodes de travail et période de formation bien rémunérées sans passer par la case chômage.

Le projet résumé

2017_TRACT_LOISSEF_VERSION_19AVRIL2017

Le projet de loi complet

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website