Transports saturés, ce n’est pas une fatalité!

Nos transports en commun sont saturés. La situation devient de plus en plus invivable autant pour les usagers que pour les personnels qui s’efforcent d’assurer le service public. Les transports en commun, souffrent d’investissements insuffisants depuis 40 ans. Pourtant, avec les pics de pollutions et les besoins croissants de déplacement, leur développement s’avère indispensable.
C’est dans ce sens que les élus communistes du Val de Marne, ont engagé, avec les habitants, la bataille d’Orbival, il y a une dizaine d’année, pour la construction d’un métro de banlieue à banlieue. L’ouverture de la ligne 15 sera une grande avancée. Mais, il faut, dès maintenant poursuivre l’effort engagé pour que les franciliens puissent se déplacer dans de bonnes conditions à un tarif abordable. C’est pourquoi les élus communistes, dont notre conseiller départemental, Pierre Garzon, qui siège au Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF), restent plus que jamais mobilisés pour améliorer et développer l’offre de transports. Aussi, pour financer les transports en commun de demain, les communistes proposent une baisse de la TVA à 5,5% pour les transports publics ainsi qu’une augmentation du versement transport des entreprises de 2,85% à 3,5% dans les zones les plus favorisées en termes de développement économique (L’ouest parisien et les secteurs les plus aisés des Hauts-de-Seine). Ces recettes permettraient d’obtenir plus de 500 millions d’euros par an. Soit, une goutte d’eau comparée aux 10 milliards d’euros de cadeaux annuels versés, via le Crédit Impôt Compétitivité Emploi ( CICE) aux entreprises d’Ile-de-France .

Share Button

One thought on “Transports saturés, ce n’est pas une fatalité!

  1. Pourquoi ne pas faire payer l’ensemble des entreprises la majorité des entreprises sont. Exonérés de la participation transport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website