TRUMP SUR LE PROCHE-ORIENT : UNE IRRESPONSABILITÉ CRIMINELLE

En installant l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, le président Donald Trump reconnaît officiellement la ville comme capitale d’Israël. Il vient ainsi de placer son pays au banc de la communauté internationale. Son mépris des résolutions de l’ONU pour une solution politique à deux Etats, engage encore plus profondément le proche-orient dans le conflit et l’éloigne encore plus d’une résolution pacifique, juste et durable.

 

Le président étasunien est resté sourd à tous les avertissements de la communauté internationale sur les conséquences régionales et mondiales de ce durcissement de la diplomatie des Etats-Unis, après des dizaines d’années de prudence.

Cela disqualifie absolument les Etats-Unis en matière de diplomatie de paix au proche Orient. Qui fonde sa politique sur une alliance stratégique exclusive avec Israël et son Premier ministre d’extrême-droite Benjamin Netanyahou. Cette méthode démontre une volonté mortifère de redéfinir le Moyen-Orient et met le feu aux poudres en niant les droits des Palestiniens à avoir un Etat viable, avec Jérusalem-Est (sous occupation) comme capitale, ainsi, il favorise inévitablement l’affrontement.

Les Palestiniens sont privés de leur État depuis 70 ans et voient chaque jour de nouveaux colons s’y installer, anéantissant ainsi leurs espoirs de vivre en paix sur leur terre.

Dès le jour de la décision américaine, les Palestiniens se sont mobilisés par milliers. Ils sont appelés à trois jours de colère » pour protester contre cette annonce. Il s’agit pour eux d’empêcher l’irréversible.

Cette politique doit être fermement et unanimement condamnée par les membres des Nations Unies. La France qui a trop longtemps remis à plus tard la reconnaissance de l’Etat de Palestine porte sa part de responsabilité, comme tous les gouvernements qui laissent agir Israël en toute impunité. C’est le moment de le faire pour rééquilibrer le rapport de force et favoriser une issue pacifique à cette guerre qui n’a que trop duré.

 

“Tout discours sur la paix restera creux tant qu’Israël continuera à occuper un territoire arabe.”

 

Nelson Mandela, 1999

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website