Un service public low cost

Pendant des années, les Villejuifois ont pu compter sur un service public fort : des accueils de loisirs pour les enfants, des services d’entretien des rues, des centres de santé. Tout n’était pas parfait. On manquait de places de crèches ou de logements par exemple. Mais, depuis 2014, ce qui domine dans l’organisation des services locaux n’est plus l’utilité pour le citoyen et la réponse aux besoins des Villejuifois, mais le coût. Le résultat ? Manque de matériel, fonctionnaires non remplacés… Les embauches à la mairie, ce sont majoritairement des cadres ou des policiers municipaux.

Les bons résultats affichés par le Maire ? Poudre aux yeux. Une ville plus propre ? Comment est-ce possible alors qu’il y a de moins en moins d’agents pour les entretenir et de plus en plus de travaux sur l’espace public! Pendant que tous les services « vitrines » voient leurs effectifs augmenter, les services opérationnels sont de moins en moins bien lotis. Le tout en prétendant le contraire, et en créant une police municipale dont les missions n’ont toujours pas été présentées en conseil municipal. Quant à ce qui est fait pour la jeunesse, cela se résume au job datings.
Les besoins de Villejuif en matière de service public sont nombreux et divers : jeunesse, éducation, logement, prévention, enfance… Et ils ne vont pas aller autrement qu’en augmentant puisque les études démographiques confirment que nous serons bientôt soixante mille Villejuifois.

Le problème est double : d’un côté un gouvernement libéral dont le but, avec la baisse des dotations de fonctionnement et avec la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires, est que le privé fasse main basse sur ce qui peut lui être délégué. De l’autre, un maire qui déteste ses propres services, leur imposant un management par le vide et par la force. Les témoignages des agents sont accablants et pour eux c’est la double peine : insatisfaits de ne pouvoir remplir leurs missions avec les moyens qu’on leur donne, et soumis à une forme de terreur et d’abus de pouvoir permanent…

Le service public ne gère pas seulement les problèmes quotidiens, il est aussi chargé de mettre en place l’espace citoyen où se construit l’avenir. Aussi, chaque citoyen peut assister aux conseils municipaux, participer aux conseils citoyens, dénoncer ce qui doit l’être et se mobiliser pour faire respecter les droits des Villejuifois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website