Une majorité municipale sans scrupules !

Il n’y aura pas eu de trêve électorale dans les mauvais coups portés par le Maire au personnel communal. En quelques jours il a décidé de diminuer les salaires de plusieurs agents et d’attribuer un logement de fonction hors de prix au nouveau directeur des services municipaux…. à Bourg-la-Reine dans les Hauts-de-Seine (c’est sans doute plus pratique pour assurer les urgences) et pour un loyer mensuel de 2 800€. Les agents municipaux verront sans doute dans cette double décision la preuve de l’attention que le maire leur porte.

Sur l’affaire du logement dénoncée dans la presse « gauchiste » (Le Parisien) on lit bien une double provocation : notre ville ne serait  pas assez digne pour loger son cadre principal et le coût du loyer est un clin d’œil à tous les agents qui peinent à payer le leur.

Cela indique aussi la difficulté pour le maire à recruter des cadres compétents, vu le projet politique catastrophique qu’ils sont chargés de traduire en gestion de la commune. Alors il appâte avec une très belle maison.

Les budgets sont laminés et comprimés depuis trois ans à la limite de la rupture, comme si on voulait rendre les services si faibles que leur disparition paraisse fatale. Déjà une centaine de postes ont disparu Privés de moyens et d’outils, les agents ont peine à répondre aux besoins grandissants de la population. Et on consacre une telle somme à loger un directeur, même général !

Demandeur ou pas, cela ne va en tout cas pas l’aider à asseoir confiance et autorité auprès de ses subordonnés.

Mais un tel problème n’a pas effleuré la réflexion de notre municipalité qui se contrefiche de rapports humains au sein de l’administration et au-delà de la commune.

Quant aux amputations de salaires, elles ont touché pour l’instant une dizaine de collègues, cadres, elles pourraient s’étendre rapidement à d’autres agents d’autres catégories. Comme toujours, le Maire renvoie la responsabilité vers d’autres : c’est pas moi c’est le Comptable Public ! Alors qu’il a la possibilité de résoudre le problème sans difficulté.

La parution dans la presse a fait réagir des élus qui viennent à peine de quitter la majorité pour des calculs électoraux, qui sont donc à l’origine de la situation et voudraient bien se présenter comme une alternative. Méfions-nous de leur soutien : ils accompagnent les projets politiques gouvernementaux de réductions des services publics, de diminution des ressources pour les communes et de suppressions de postes dans la fonction publique, une politique pleinement convergente avec celle de la majorité municipale.

Les militants et les élus communistes de Villejuif soutiendront toutes les initiatives que les agents prendront pour faire respecter et avancer vos droits, revaloriser vos salaires, recruter les postes manquants dans les services. C’est le sens de notre participation à vos côtés le 27 juin à la manifestation de la CGT pour ne pas laisser mourir le droit du travail sur ordonnance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website